Quel parquet choisir pour un plancher chauffant ?

Quel parquet choisir pour un plancher chauffant ?

Avant de poser votre parquet, plusieurs critères sont à étudier :

  • Le type de parquet : massif, contrecollé, stratifié
  • La pose
  • La finition
  • La pièce concernée 

La pose d’un parquet pour un plancher chauffant est plus délicate. En effet, il vous faut bien choisir votre parquet. Tous les parquets ne sont pas adaptés. Pour une pose dans une pièce humide ou un plancher chauffant, il vous faudra choisir le bois et la pose les plus adaptés à vos usages.


LA POSE


Pour un sol chauffant, la pose la plus adaptée quelque soit le parquet est la pose collée. Nous ne conseillons pas une pose flottante ou clouée pour l’usage d’un parquet sur un sol chauffant. Dans ce cas, une sous-couche est à proscrire pour ce type d’usage, à moins qu’elle ne soit constituée de liège et que les deux combinés n’excède pas une résistance thermique de 0,15 m2 K/W.

Lors de votre pose, il est important de chauffer la pièce concernée pendant les 3 semaines la précédant, puis de le couper 48h avant de commencer l’installation. Une fois le parquet installé, relancez le chauffage une semaine plus tard par paliers de 5 degrès. Cette pose n’est valable que pour les chauffages à basses températures (n’excédant pas 28 degrés. Les autres chauffages ne supportent pas la pose collée.

La pose d'un parquet sur plancher chauffant


L’ÉPAISSEUR ET LA LARGEUR DU PARQUET


Les parquets minces, d’une épaisseur de 10mm à 15mm s’intègrent plus facilement en rénovation que les parquets traditionnels. Il nécessitent une pose collée et sont compatibles avec les planchers chauffants.

Sur un sol chauffant, le parquet ne doit pas être un obstacle à la transmission de la chaleur. C’est pour cela que la pose n’est possible qu’avec un chauffage base température. En effet, le parquet ne peut dépasser une température de 28 degrès.

Pour une optimisation de la chaleur, le bois doit avoir une faible résistance thermique, inférieure à 0,15 m2 K/W. Grâce à cela, la chaleur se transmettra facilement des tuyaux à la surface du sol.

Le parquet se doit d’être dense, stable et peu épais (15 mm d’épaisseur au total maximum). Il ne doit pas être trop large non plus. À partir d’une largeur de 130mm, des écarts peuvent apparaître. C’est un phénomène de taillage qui se produit lorsque les lames sont posées sur un sol chauffant. C’est pourquoi que nous conseillons de choisir un parquet d’une largeur comprise entre 90 et 130 mm.


LE TYPE DE BOIS

Les bois nerveux comme le hêtre, l’érable ou le cerisier ne sont pas conseillés pour un sol chauffant.

Nous conseillons d’utiliser du bois massif ou du contrecollé. Il vous faut savoir que si votre choix se porte sur le bois contrecollé, vous pourrez éventuellement vous tourner vers des lames plus larges car ce type de mois est plus stable.

Leave a Reply